Campagne de prévention et d’information sur les risques d’intoxication au monoxyde de carbone

Chaque hiver, les émanations de monoxyde de carbone entraînent des intoxications nécessitant des hospitalisations.

Pour éviter ces accidents, l’ARS rappelle les précautions à prendre.

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une mauvaise combustion, et ce, quel que soit le combustible utilisé (bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane). Pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone, il convient de :

  • Faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié ;
  • Maintenir les systèmes de ventilations en bon état de fonctionnement et ne jamais obstruer les entrées et sorties d’air, même par grand froid;
  • Respectez les consignes d’utilisation des appareils à combustion prescrites par le fabricant et ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion;
  • Placer les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments.

Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aigüe, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Pour plus de renseignements : https://www.normandie.ars.sante.fr/monoxyde-de-carbone-7

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×